Tendances du mobile Web 2.0

Lecture de l’article :

Mobile Web 2.0. Theoretical-technical framework and developing trends.
Hugo Pardo Kuklinski, Joel Brandt, Juan Pablo Puerta pp. 54-61

International Journal of Interactive Mobile Technologies (iJIM) vol4 No 2 (2008)

Constat : les téléphones mobiles ont suffisamment de puissance pour permettre le support d’applications participatives type web 2.0. Les limites sont liées à l’industrie du mobile : maintien de la forme du téléphone, volonté de mettre à disposition des services à valeur ajoutée pour les opérateurs, architecture logicielle et matérielle fermée (propriétaire), tentative de conserver les clients dans l’infrastructure réseau opérateur …

D’autres interactions sont possibles, notamment grâce à la diffusion du Wifi,  les applis type IM, messages simplifiées sont déjà utilisées et ne demandent qu’à rencontrer leur public.

Prédiction : le mobile devrait consommer encore plus d’infos que les PC.

Commentaires

Le constat est très juste et connue, mais on trouve ici un bon résumé.

L’auteur ne cite pas de technologies, mais si on s’appuie sur les suites Google docs, et al. combiné avec Android, on voit bien que les briques logicielles existent déjà. Le carcan des opérateurs ne devrait pas tarder à exploser

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :