Cours en ligne : un élément pour être efficace !

Cours en ligne ou pas, le rôle, l’implication et les choix de l’enseignant restent les éléments centraux pour proposer un cours qui permettra aux élèves d’apprendre au mieux ….

InternetActu nous gratifie pour la rentrée d’un article Les cours en ligne, plus efficaces que les salles de classe ? qui revisite un article paru cet été. (25/9/9 : retrouvé le lien : Study Finds That Online Education Beats the Classroom).

A retenir :

  • peu de chercheurs ou d’enseignants ont les moyens d’effectuer des comparaisons entre des dispositifs pédagogiques. C’est un problème pour avancer scientifiquement, mais une comparaison honnête est vraiment très lourde à mettre en œuvre ; je retiens les chiffres 5 sur 1132 !
  • plus le dispositif est riche, mieux se fera l’apprentissage : au delà du contenu, et de la multiplication des medias, proposer des solutions problèmes, engager l’apprenant, proposer des supports complémentaires (en présentiel et en ligne), accompagner/échanger … Le fait que ce soit en ligne est un élément parmi d’autres. Une bonne combinaison donnera des bons résultats. Là, il n’y a pas de solution. Suivant le contexte (quels élèves, quel niveau, quel sujet, quels moyens, quel cadre, quelle culture, quel (groupe d’)enseignants …), et suivant les objectifs pédagogiques que l’on se donne, on développera un dispositif pédagogique différent. La comparaison est donc d’autant plus difficile que ces variables de contexte perturbent la nature des résultats.
  • Mettre à disposition des ressources permet de aux élèves de travailler à leur rythme ! Bien sûr 😉
  • l’implication des enseignants est importante, et surtout le fait que le fait de mettre en ligne permet de revisiter sa pédagogie. Symétriquement, le problème souvent rencontré est la formation des enseignants, au sens où il faut passer du stade des « early adopters » à la diffusion à l’ensemble des enseignants (acteurs) concernés (pour ne pas dire de l’établissement).
  • Et pour reprendre une citation :

« Et puisqu’il est aussi question de l’économie de l’attention, l’une d’entre-elles rajoute à ce titre avoir été “étonnée de découvrir que j’en apprenais plus sur la personnalité de mes élèves en ligne que je ne pouvais le faire en classe. Probablement parce qu’être en ligne induit plus d’interactions interpersonnelles“. »

On peut y voir que les relations sont plus faciles entre élève et prof grâce à la médiation de l’ordinateur, que le rapport prof/élève bouge plus facilement via un nouveau moyen de communication. D’après certains collègues, il peut y avoir aussi le fait que l’on peut prendre le temps d’échanger dans ce cadre plus facilement, avec quelques uns, que dans un amphi…

  • Sinon, pour finir, on en est toujours en France à regarder ce qui se fait ailleurs. Il va falloir s’y mettre !

En bref, un bon article pour se remettre dans le bain. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :