Se réconcilier avec les sciences par l’histoire

Nos collègues du PaHST nous ont invité à présenter notre vision des futurs environnements d’apprentissage à leur Workshop « Mind The Gap » Brest 18-19 mars 2010, qui se tenait dans le cadre d’un projet européen.

Le thème de ce workshop était d’explorer les liens entre histoire de sciences, démarche d’investigation et technologies de l’information, de la communication et de l’enseignement (TICE), avec comme problématique de fond l’idée de redonner le goût aux sciences par la découverte. Le contexte intègre à la fois le développement de ressources pour les élèves, et l’idée de former les (futurs) enseignants à la maitrise des méthodes d’investigation, scientifiques et historiques.

Expérience de physique

Au niveau didactique, l’idée est de travailler autour de problèmes ouverts, sources de débats, avec des approches d’explication de phénomènes physiques (prouver que l’air existe, mise en évidence d’effets électro magnétique) ou de concepts mathématiques (un grand classique : Thalès pour mesurer la hauteur d’un bâtiment), en se donnant la contrainte de se remettre dans les conditions expérimentales de l’époque de la découverte, ou de son utilisation (Thalès au moyen âge). Cette approche semble motivante pour s’approprier ce type de concepts et encourage une démarche scientifique. Au delà, cela permet de montrer que la science (et sa démarche)est une construction humaine, basée sur des décisions, des arbitrages, qui n’est pas figée, mais au contraire évolue et qui donc laisse une place de choix à la créativité et à l’innovation.

Au niveau ressources, des experts des différents domaines nous ont montré des expériences tout à fait intéressantes, permettant de développer des expérimentations avec des moyens réduits, des quêtes mathématiques. Un historien nous a montré une visite virtuelle de la Rome Antique. Quelques exemples viennent des musées, ou de sites Il semblerait également que l’idée de WebQuest soit classique dans ce contexte d’enquêtes.

L’intervention de Ioannis Kannelos nous a permis de comprendre les liens entre les concepts de musée virtuel thématique et de ressources d’enseignement.

Dans les débats se sont dégagés j’ai retenu quelques points saillants :

  • l’approche interdisciplinaire. entre historiens, physiciens, mathématiciens, didacticiens, informaticiens, à un niveau européen qui apporte une réelle richesse au débat.
  • la nécessité d’organiser une communauté de pratique pour permettre le développement, la diffusion, la réutilisation de ressources. Un débat devra être mené dans ce groupe, pour arbitrer entre une approche européenne, une approche par pays (les mathématiciens espagnols ne jurant que par un site Creamat visant à rendre disponible les ressources mathématiques pour tous les collégiens catalans, qui devraient chacun disposer d’un PC portable à la rentrée) par institution, ou dans un contexte réellement ouvert. Également, la maitrise de la forme des ressources partageables (des exemples fournis pendant le débat : vidéos sans son pour augmenter sa réutilisabilité, livres de ressources avec des guides de lecture à différents niveaux – élève, enseignant, chercheur). Ce débat devrait intégrer la nécessité de rendre ces ressources les plus réutilisables possibles, ce qui intègre la problématique des langues et des licences d’utilisation. Dans la notion de communauté de pratique se pose également la problématique d’interaction entre enseignants, chercheurs pour permettre une progression de la communauté en prenant en compte les pratiques telles que celle de démarches inductives ;
  • La modélisation des ressources, des sites, des activités semble préoccuper cette communauté, mais en se plaçant résolument en dehors des modèles informatiques comme SCORM. Cela permet d’étudier la richesse nécessaire ici pour l’accès à différents niveaux des ressources, aux problématiques interdisciplinaires, et d’envisager des scénarios plus dynamiques qui nous intéressent plus particulièrement ;
  • Un double mouvement d’intégration et de rejet de la technologie. Intégration (visite virtuelle, vidéos …) pour les ressources de compréhension et élimination pour les expérimentations (car l’ordinateur, l’acquisition numérique, la simulation masquent la réalité des phénomènes physiques). Ce mouvement permet de rendre explicite la question de l’intérêt de la technologie et donc un discours didactique plus riche ; Autrement dit, on cherche à utiliser les technologies pertinentes pour susciter la motivation et la réflexion.
  • La notion d’interactivité semble être un terme clé, mais qui pour le coup n’est pas explicitée au moins dans le cadre des TICE ; se cache derrière sur les degrés de liberté laissés aux utilisateurs (élèves, enseignants), le degré d’ouverture voulu par l’enseignant, et la prise en compte de nouvelles modalités par des nouveaux équipements (mobiles, tableaux interactifs …)
  • Liée à cette notion d’interactivité, la maitrise du niveau des différents publics considérés n’est pas encore intégrée, ce qui est pourtant indispensable dans un environnement comme Internet, entre
    • un enfant qui doit rester dans un environnement contrôlé ;
    • un adolescent qui utilise un réseau social, dans un environnement proche ;
    • un jeune adulte, futur enseignant, qui doit être capable de chercher, adapter, utiliser, voir créer des ressources.

Intéressant de rencontrer une communauté d’enseignants qui se pose des questions saines et qui trouvent des réponses spécifiques liées à la culture de leur communauté et de leur niveau de connaissance des possibilités de l’outil informatique. Une meilleure compréhension des différentes disciplines apporte une réelle valeur ajoutée à la préoccupation centrale qui est de redonner le goût des sciences aux jeunes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :