Le choix d’être « ami » avec ses étudiants

Olivier Ertzscheid a décidément une belle plume (ou peut être est un clavier ?).

Tout à fait convaincant pour justifier pourquoi nous (les enseignants) devons  être sur les réseaux sociaux où tout le monde est et pourquoi y être visible (relever le niveau des échanges, permettre l’avènement de nouvelles universités…), son article Pourquoi je suis « ami » avec mes étudiants est un plaisir à lire. De toutes façons, quelqu’un qui cite Vidberg ne peut pas être foncièrement mauvais.

Même si elle n’est qu’une pique en marge de l’argumentaire, la phrase que je préfère est la comparaison suivante :

Nous n’avons (enseignants et étudiants) que très peu besoin d’ingénierie pédagogique ; nous avons besoin d’interactions vivantes. Il y a entre Facebook et Moodle la même différence qu’entre la didactique et la pédagogie : la didactique s’enseigne, la pédagogie se pratique, se ressent et s’applique.

C’est une manière simple et élégante de remettre les Environnements Numériques de Travail (sic) à leur place. Bien qu’un peu plus extrême que l’approche que nous défendons dans l’évolution des environnements d’apprentissage Et qui correspond pleinement à

Un simple doute  m’étreint sur quelle doit être ma posture dans les réseaux sociaux en tant qu’enseignant-chercheur sur des sciences moins en prise avec le quotidien. Peut être simplement être moi- même : @jmgilliot ? ou adopter une posture plus contrôlée comme celle de ce blog ?

2 Réponses to “Le choix d’être « ami » avec ses étudiants”

  1. olivier ertzscheid Says:

    Bonjour,
    juste pour vous confirmer que c’est un clavier😉
    Pour le reste, vous avez raison de pointer la question de la « posture ». C’est effectivement cette posture, ce positionnement qui est le plus délicat à trouver. Il me semble qu’il dépend d’au moins 2 critères :
    – le caractère propre de l’enseignant
    – le niveau d’âge de son public (la question n’est pas la même si on est amis avec des 18-20 ou avec des 22-26)

    Le reste dépend aussi du type de médiation que l’on veut instaurer.

    Merci en tout cas d’avoir fait écho à mon billet.

  2. Quand Facebook est plus intéressant que Twitter … « Techniques innovantes pour l'enseignement supérieur Says:

    […] : et si j’ai fait le « choix d’être ami avec mes étudiants« , mon fils et moi sommes d’accord pour nous dire que nous ne sommes pas amis, […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :