Ernest, raconte moi une histoire

Ou comment construire son business innovant à l’heure d’Internet

Petite discussion aujourd’hui avec un bon ami, sur les moteurs de l’innovation, sur les changements liés à Internet, et sur les méthodes pour convaincre. A la clé, un petit ensemble de références accessibles pour qui voudrait comprendre quelque clés concernant l’impact d’Internet sur le montage d’un nouveau business.

On a parlé du livre de Lawrence Lessig, Free Culture ou Culture libre en français, de celui de Chris Anderson, Free, pour les idées globales racontées au travers  d’histoires, d’anecdotes, sur le mode de la conversation, et finalement généralisées. Indispensables pour aborder les nouveaux modèles économiques et les droits liés. On y trouve les concepts principaux : le problème des droits d’auteurs et les équilibres liés,l’économie de l’attention, le modèle du gratuit

Le livre collaboratif « Business Model Generation » a été évoqué pour sa vue globale pour définir la structure d’une entreprise, et définir son modèle éconmique. Un Must, semble-t-il.

Autre étape importante pour développer son entreprise : convaincre. Que ce soient des futurs partenaires, des futurs clients ou des décideurs, le challenge est d’accrocher son auditoire, et de lui laisser une « image » pour la suite.  On a donc parlé du livre « Convaincre en 2 coups de crayons » qui propose une méthode basée sur la production de petits schémas simples et clairs. Le livre de Lessig est convaincant notamment au travers de ses schémas simples et synthétiques. L’heure est au schéma marquant, explicite, synthétique, ciblé pour construire et expliquer son argumentaire. A l’heure de l’économie de l’attention, il faut aller à l’essentiel.

Et cela se traduit au niveau des modes de communication. Les vidéos aux chiffres et idées clés fleurissent pour la prise de conscience, mais pour expliquer un élément un peu complexe la démarche de CommonCraft, qui privilégie les explications au travers de schémas dynamiques en 3 minutes reste inégalée.

Quoique, pour les grandes idées, le format de TED : une personne présente une idée révolutionnaire en 18 minutes, et sa vidéo est retransmise sur le web fait des émules. l’ENS d’ULM propose ainsi ses Ernest, pour diffuser la connaissance. Puisque l’on est dans l’innovation, la compréhension des modèles économiques et les changements dus à Internet, deux vidéos « introductives » peuvent retenir l’intérêt.

A noter à titre d’exemple de l’importance de l’image la démarche de ces 2 orateurs. Pierre Bellanger construit son support sur des croquis simples et des idées clés, qui résument son discours. Serge Soudoplatoff lui se contente d’un  tableau dynamique de compteurs ( de Gary Hayes) qui résume l’impact d’Internet au travers de l’évolution les chiffres clés le temps de son discours, et qui reste derrière lui le temps de son intervention.

Voilà donc un début de petite bibliothèque pour mieux apprendre à construire dans le monde du début du XXIème siècle. En tout cas un contexte indispensable à comprendre pour le domaine de l’innovation.

Fish in water by Mc Beth - licence CC sur flickr

Concernant l’enseignement, les impacts sont :

  • les éléments à comprendre pour le futur ingénieur ;
  • l’impact du problème des droits d’auteurs sur la diffusion des ressources éducatives (libres notamment).
  • l’approche d’outils plus pertinents pour faire passer des concepts auprès des élèves.

Mais les deux derniers points feront l’objet de billets ultérieurs 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :