Quand les chercheurs s’emparent du connectivisme pour construire avec le public

Les chercheurs sont des gens passionnés. Sur un certain nombre de sujets, échanger avec le public fait sens, pour mieux cerner les préconceptions, pour mieux converger vers une connaissance commune, voire pour définir des axes d’actions.

C’est le cas par exemple de la gestion des risques dans la société littorale. Un projet, Cocorisco pour Connaissance et compréhension des risques côtiers, porté par le Labex Mer a justement choisi de porter dans sa phase de diffusion un tel sujet sous forme de MOOC. Il associe toute une communauté de chercheurs et s’élargira à d’autres perspectives, historiques notamment. Nous avions eu un séminaire sur le sujet l’année dernière, ainsi que diverses réunions de travail autour du rôle du chercheur dans un tel dispositif. Le projet a connu une phase de sommeil, mais redémarre sur les chapeaux de roue, notamment grâce à l’appui de l’IUEM et de l’UeB C@mpus. Un projet qui a toute sa place en Bretagne, mais qui peut intéresser de nombreuses régions côtières de la Francophonie. L’objectif central est de constituer une communauté d’intérêt ouverte autour de cette problématique.

C’est également le cas d’un collectif de chercheurs nantais qui s’intéresse à la question « Addiction et numérique : quels impacts sur la vie psychique ». Là aussi le séminaire préparatoire est un outil de mobilisation des chercheurs. Il aura lieu mardi 21 octobre à 14 heures. Là aussi, la constitution d’une communauté par le MOOC, qui contribuera à la construction de savoirs et qui se prolongera au delà de l’événement est un enjeu majeur. Le terme de recherche-action au sens construction participative semble être le pivot de leur réflexion.

Je suis très intéressé par cet échange car il me permettra de comparer les démarches des deux collectifs, et j’espère de nous faire progresser collectivement. Peut-être un travail à approfondir…

Invité en tant qu’intervenant, je compte parler de la transformation du numérique, de mon expérience de MOOC connectiviste, de l’importance de la collaboration et des processus de recherche qui se mettent en place autour des MOOC. Un premier jet de mes transparents est d’ores et déjà disponible. Tous les commentaires sont les bienvenus.

En tout cas, il y a une proximité entre Brest et Nantes sur les questions de MOOC.

Publié dans MOOC. Étiquettes : , , . 2 Comments »

2 Réponses to “Quand les chercheurs s’emparent du connectivisme pour construire avec le public”

  1. http://carsalejapan.com/ Says:

    Why users still make use of to read news papers when in this technological world
    the whole thing is accessible on net?

  2. FlotRisCo et Ecotourisme, des MOOC qui éclairent les questions territoriales | Techniques innovantes pour l'enseignement supérieur Says:

    […] toujours une dimension forte d’activités collaboratives dans leur conception. Avec le MOOC @ddict (un « MOOC collaboratif sur nos usages du numérique ») proposé il y a quelques mois par […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :