Quelle prise de notes face à un TNI ?

Le Tableau Blanc Interactif ou le Tableau Numérique Interactif (TNI) est enfin un équipement numérique qui pénètre de manière centrale dans l’enceinte de la classe. Vécu comme ludique, facile de prise en main, permettant de présenter des ressources variées en support au cours, il est plébiscité par les enseignants et les élèves.

La question que je me pose ce matin, et que j’aimerai poser aux utilisateurs de cet outil est la suivante : comment évolue la prise de notes des élèves face à cet outil ?

La question subsidiaire pourrait être : avec quoi vos élèves révisent-ils, et est ce que le TNI fait évoluer les pratiques d’évaluation ?

En effet, nous avons depuis longtemps constaté que l’utilisation des diaporamas (certains diraient à tort « Powerpoint© ») rendaient les élèves plus passifs et limitaient leur prise de notes (qui est effectivement plus difficile dans ces environnements plus riches d’information). Or sans prise de notes efficace, la révision du cours est plus difficile, surtout s’il n’y a pas de support de substitution. En effet la prise de notes est un mode d’action, donc d’appropriation de la connaissance. Je me posai la question si le même phénomène pouvait apparaître dans ces classes numériques.

Quel est le vécu dans les classes ? Quelles nouvelles formes de prise de notes, quelles modalités apparaissent ?

Petit ajout du 17/5/2011 : lien vers La pertinence du TBI en fonction des courants pédagogiques. Ou il n’y a pas que la prise de notes par rapport au TNI.

Crédit photographique : Interactive whiteboard par enric archivell – licence CC-by-nc-sa

%d blogueurs aiment cette page :