Bloom pour classer les outils

Twitter est un outil de recommandation magnifique. On y découvre des perles des personnes que l’on suit. Bien entendu on en rate plein. Cela s’appelle l’abondance des ressources. De temps en temps on tombe sur une perle. La dernière me vient d’Alexandre Riopel ( #FF donc:-) )

Et on tombe sur une page de Kathy Schrock proposant d’associer des outils à des verbes de la taxonomie de Bloom.

  • La première chose intéressante est le visuel proposé qui ravive quelque peu les couleurs de notre chère vieille taxonomie de Bloom (quand je dis vieille, on est quand même sur la dernière version, celle qui a été revisitée par Krathwohl) ;
  • la seconde est qu’il y a un visuel pour chaque famille d’outil : web2.0, android, google, ipad … le seul clan oublié est celui des outils hébergés ;
  • cela me donne du grain à moudre pour poursuivre mon petit travail de fond qui est d’identifier des triplets (outils, objectif pédagogique, exemples de bonnes pratiques associées) que j’avais entamé dans cet article : Caractériser les apprentissages sur le web2.0, cette page sur la taxonomie de Bloom pourra également y contribuer ;
  • et finalement, cela m’a permis de découvrir ce site que je ne connaissais pas : le « Kathy Schrock’s Guide to Everything ». Le prénom m’interpelle toujours, mais surtout c’est une mine de liens organisée qui mérite sans doute que l’on y plonge.

Crédit photo : Kathy Schrock licence CC-by-nc-nd

4 Réponses to “Bloom pour classer les outils”

  1. jackdub Says:

    Bonjour Jean-Marie,
    La liste de liens présente sur le site est effectivement très riche. Par contre, la classification proposée me laisse perplexe. Je trouve difficile de classer des outils par usage et non par fonctionnalité. Ainsi, suivant le schéma auquel on se réfère, le blog est soit dans "Understanding", soit dans "Evaluating" et je pense qu’effectivement, on peut retrouver ce couteau-suisse un peu partout. De même fotobabble se promène entre "Remembering" et "Creating", et là aussi, je le conçois bien …
    Cela pose la question du choix d’un outil dans un cadre donné : il est essentiel d’expliciter son besoin pour pouvoir ensuite choisir l’outil adapté en fonction de ses fonctionnalités. A mon avis, il faut aborder ce type de listes comme une ouverture vers une collection d’outils, connus ou à découvrir … ce qui n’enlève rien à la richesse de la liste ni à la qualité esthétique de la présentation …

    Bonne continuation,
    Jacques

    • Jean-Marie Gilliot Says:

      Bonjour Jacques,
      d’accord pour dire qu’il n’y a pas équivalence entre outil et usage.
      Mais je crois aussi que si l’on ne réfléchit qu’en termes de fonctionnalités, on est encore trop loin de l’usage en pédagogie.
      Dans cette intersection outil-compétence, il y a des types d’usages, de situations qui permettent cette rencontre. C’est vers cette cartographie qu’il faudrait travailler.
      Pour l’instant je moissonne des infos, je cherche juste ici à noter deux points d’entrée, qui alimentent la base de réflexion.

      A+
      jean-marie

      • jackdub Says:

        Tout à fait d’accord. D’ailleurs, je vais bientôt, moi aussi, y aller de ma petite présentation d’outils …

  2. Edutic.ch – La taxonomie de Bloom façon MITIC Says:

    [...] et http://tipes.wordpress.com/2012/06/06/bloom-pour-classer-les-outils/ Partager :FacebookImprimere-mail Classé dans HEP, Pédagogie – Libellé [...]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 132 autres abonnés

%d bloggers like this: