Les Cours en Ligne Ouverts et Massifs, explication en français par Stephen Downes

Si vous envisagez de suivre un MOOC un de ces jours (par exemple ITyPA à l’automne), il vous faudra prendre un temps pour comprendre le mode de fonctionnement de ce type de cours. Un point d’entrée si vous êtes francophone pourrait être cette vidéo de Stephen Downes qui nous fait le plaisir de nous faire une petite introduction en français sur le sujet.

Les Cours En Ligne Ouverts et Massifs

Pour la petite histoire, la genèse de cette vidéo est amusante. Dans le cadre de la préparation du futur MOOC ITyPA, nous cherchons des témoignages, des personnes ressources qui permettent de susciter des échanges. Comme nous avons vu que Stephen Downes (présenté ici par Patrick Giroux), un des deux animateurs du premier MOOC, avait fait une intervention en français à Clair en 2012 (voir ici). Je lui ai donc envoyé un petit courriel pour lui demander si il pouvait faire quelque chose pour nous. Sa réponse a été dans la matinée cette vidéo. Je (nous devrais-je dire) trouve formidable cette réactivité et cette qualité de réponse. C’est en tout cas une belle leçon sur la manière de vivre et de construire l’échange.

Je vous invite à l’écouter, je ne retranscris donc surtout rien, et vous laisse réagir.

About these ads

8 Réponses to “Les Cours en Ligne Ouverts et Massifs, explication en français par Stephen Downes”

  1. Techniques innovantes pour l'enseignement supérieur Says:

    [...] Les Cours en Ligne Ouverts et Massifs, explication en français par Stephen Downes [...]

  2. Faire son MOOC : l’exemple d’ITyPA « Techniques innovantes pour l'enseignement supérieur Says:

    [...] Les Cours en Ligne Ouverts et Massifs, explication en français par Stephen Downes [...]

  3. Formation professionnelle et e-learning : que sont les MOOCS ? « Veille documentaire Says:

    [...] ♣ « Les cours en ligne ouverts et massifs«  :  explication (en français) par Stephen Downes (spécialiste canadien de l’apprentissage en ligne). [...]

  4. Pourquoi il ne faut pas traduire l’acronyme MOOC « Techniques innovantes pour l'enseignement supérieur Says:

    [...] MOOC (Massive Open Online Course), on commence à voir apparaître quelques jolies [...]

  5. Les MOOCs Quezaco? | CS22-Cnam-ADBS Says:

    [...] http://tipes.wordpress.com/2012/07/18/les-cours-en-ligne-ouverts-et-massifs-explication-en-francais-… Il est vrai que depuis plusieurs années déjà, on pouvait déjà  trouver des vidéos de cours magistraux des universités  de Yale ou de Princeton sur iTunes ou Youtube, par exemple. Mais l’ambition est désormais plus grande. Coursera * par exemple offre des cours avec des examens, des exercices, des délais pour le rendu de copies. *Coursera est une start-up, l’une des plateformes de Moocs. Mais de cela, il sera question dans un second billet [...]

  6. Ne confondons pas MOOC et MOC « Techniques innovantes pour l'enseignement supérieur Says:

    [...] MOOCs connectivistes (comme ITyPA) permettent de tirer pleinement de l’architecture distribuée du Web. [...]

  7. La création d’un CLOM dans un établissement d’enseignement au Québec | about MOOCs Says:

    […] en français par Stephen Downes, blog: Techniques innovantes pour l’enseignement supérieur, http://tipes.wordpress.com/2012/07/18/les-cours-en-ligne-ouverts-et-massifs-explication-en-francais-… Consulté le 30 mars […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 120 followers

%d bloggers like this: